Parler de sexe

Le sexe doit être agréable – avant, pendant et après. C’est pourquoi si vous voulez avoir des relations sexuelles, vous devez rester attentif/attentive, écouter et capter les signes extérieurs.

Si vous n’êtes pas sûr(e) de ce que veut l’autre personne, vous devez demander pour savoir si vous avez interprété la situation correctement. Ne devinez pas. Dans le pire des cas, en devinant vous pouvez être amené(e) à faire quelque chose contre la volonté de l’autre personne et ainsi lui porter atteinte ou lui porter préjudice. Vous commettez aussi un acte criminel.

Une bonne façon de savoir ce que ressent l’autre personne est d’en parler. Demandez à l’autre personne ce qu’elle veut et ce qu’elle aime. Une autre façon est d’interpréter le langage corporel, regarder les expressions du visage et écouter le ton de la voix.

Vous avez le droit d’être aidé(e) et soutenu(e)

Ce n’est jamais votre faute si vous avez subi des agressions sexuelles. Vous avez toujours le droit d’être aidé(e) et soutenu(e) pour ce que vous avez subi. Souvent vous vous sentez mieux en parlant de ce qui s’est passé, par exemple avec un(e) ami(e), un membre de la famille ou une autre personne en qui vous avez confiance. Il y a aussi plusieurs organisations que vous pouvez contacter si vous avez besoin de parler avec quelqu’un.

Sur notre site internet il y a une liste d’organisations qui offrent leur aide et leur soutien (uniquement en suédois/anglais).

 

Agir de manière préjudiciable envers une autre personne

Accomplir un acte sexuel contre la volonté d’une autre personne est toujours erroné.

Si vous pensez que vous avez accompli des actes sexuels contre la volonté d’une autre personne, vous pouvez obtenir de l’aide. Vous pouvez parler de ce qui s’est passé et être aidé(e) pour modifier votre comportement. Vous pouvez par exemple contacter le service de soutien PrevenTell.

Vous trouverez plus d’informations sur le site de PrevenTell (uniquement en suédois et anglais).

Lämna sidan direkt Dölj ditt besök
Cookies och GDPR